Traite des êtres humains

fille jeu
  Sofia, jeune fille roumaine, victime de traite des êtres humains et contrainte à commettre des délits a bénéficié l’année…
Elisa Perrigueur

Vous pouvez retrouver les actes de la journée en cliquant sur le lien suivant :

Collectif-contre-traite-des-etres-humains
Le Collectif « Ensemble contre la traite des êtres humains »*  a rencontré le Secrétaire d’Etat en charge de l’enfance et des…
recrutement educateur arabophone
Nous célébrons aujourd’hui la journée européenne de lutte contre la traite des êtres humains. Une occasion pour Hors la rue…
Jeunes mineurs hors la rue paris
Depuis plusieurs années, Hors la rue observe les obstacles liés à l'identification, la prise en charge et l'adéquation des structures…
guide d'accompagnement des mineurs victimes de traite
L’association Hors la rue publie ce jeudi 5 novembre son guide d’intervention « Mieux accompagner les mineurs contraints à commettre…
couv

Vous pouvez retrouver le guide en français en cliquant sur le lien suivant :

  La 3e enquête annuelle sur les victimes de Traite des Êtres Humains (TEH) coordonnée par la Mission Interministérielle pour la Protection des Femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF) et l’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales (ONDRP) publiée en 2019 a permis de mettre en lumière l’ampleur du phénomène de la traite en France.   S’agissant des mineurs victimes de traite, 339 victimes ont été suivies par 21 associations en France en 2018, soit 12% de l’ensemble des victimes accompagnées. Parmi ces mineurs, 38% ont été contraints à commettre des délits, ce qui représente la première forme d’exploitation subie par ces derniers dans notre pays. Toutefois, bien que ces chiffres soient élevés, ils sont malheureusement loin de recouvrir toute la réalité du phénomène. Aujourd’hui, un nombre élevé d’enfants victimes de traite demeurent invisibles, car non identifiés. Le manque de connaissance lié aux formes d’exploitation et plus spécifiquement à la contrainte à commettre des délits, mène à un défaut d’identification et à l’absence de reconnaissance du statut de victime, voire à des poursuites pénales pouvant conduire à leur incarcération. Si ces mineurs restent en marge des systèmes de protection, c’est avant tout parce qu’ils sont d’abord considérés comme des délinquants à punir et non pas comme des victimes à protéger.   Depuis plus de 10 ans, Hors la rue a développé une expertise accrue dans la connaissance de certains groupes de mineurs contraints à commettre des délits et dans l’identification de ce public, que nous partageons régulièrement auprès de nos partenaires. Basé sur l’expérience, les réflexions, les pratiques des salariés et anciens salariés d’Hors la rue, ce guide capitalise toutes ces années de repérage et d’accompagnement auprès des mineurs victimes de criminalité forcée. Cet outil vous permettra :
  • de mieux appréhender le phénomène de la contrainte à commettre des délits (profils, recrutement, emprise…) ;
  • de recevoir des conseils concrets et pratiques pour repérer et identifier un mineur victime ;
  • de connaître toutes les étapes pour accompagner ces mineurs vers une prise en charge effective ;
  • de saisir l’importance du travail en partenariat.
  Ainsi, nous espérons que l’éclairage apporté dans ce guide permettra à tous les professionnels en lien avec ces publics de mieux favoriser le travail de repérage et d’accompagnement des victimes et ainsi faire prévaloir les droits fondamentaux de ces enfants et leur protection.
couv
Vous pouvez retrouver le guide en anglais "Better support for minors compelled to commit crime" en cliquant sur le lien…
Facebook

Newsletter

Tous droits réservés 2019 © Hors la Rue

DÉCOUVREZ LA NOUVELLE VIDÉO !

Voir
X