Continuer d’agir pour les mineurs en danger. Edito par Estelle Denize, Présidente d’Hors la rue

2019, une année où le travail mené au quotidien sur le terrain par les équipes d’Hors la rue vient confirmer la nécessité d’agir et d’aller plus loin dans la protection de l’enfance.

Agir dans la lutte contre la traite des êtres humains (TEH)

Le recrutement d’une chargée de mission et d’un éducateur dédiés à ces questions a ainsi contribué à renforcer notre travail de repérage, en multipliant les lieux de maraude et les accompagnements proposés aux mineurs présumés victimes d’exploitation et à risque de l’être. Aussi, puisqu’il nous paraît essentiel de partager nos connaissances et les réalités de terrain observées, nous avons effectué tout au long de l’année, de nombreuses actions de sensibilisation et de plaidoyer auprès de nos partenaires associatifs et institutionnels. Nous avons constaté une nette augmentation de jeunes en errance et de mineurs présumés victimes de TEH, dont le présent rapport rend compte.

Agir pour la juste reconnaissance des droits de tous les enfants

L’année 2019 a été marquée par le trentième anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. A cette occasion le Défenseur des Droits a lancé une consultation nationale inédite dont l’objectif visait à permettre aux enfants de s’exprimer directement sur leurs droits. Quelques dix jeunes accompagnés par Hors la rue ont ainsi pu faire entendre leur voix et proposer aux plus hautes instances de l’État des recommandations concrètes pour améliorer leurs conditions de vie.

           Lire aussi “J’ai des droits, entends-moi ! ” 

Agir pour des politiques publiques volontaristes

Le gouvernement a affiché une volonté forte de lutter contre la pauvreté et les violences faites aux enfants. Plusieurs mesures ont ainsi été prises en ce sens : le Pacte pour l’enfance, la loi du 28 juillet 2019 pour une Ecole de la confiance, le doublement du budget dédié à la résorption des bidonvilles dès 2020 avec un accent mis sur la scolarisation des enfants ou encore le lancement des maraudes mixtes dont l’objectif vise à lutter contre la pauvreté des enfants et des jeunes. Si nous saluons les budgets et les politiques publiques récemment adoptés pour les enfants et adolescents en situation de grande précarité, nous observons toutefois la mise en place de mesures qui fragilisent davantage les mineurs étrangers en danger : le fichier biométrique dénommé « Appui à l’évaluation de la minorité », la loi Bourguignon qui ne permet pas aux jeunes majeurs de bénéficier d’une prolongation de leur prise en charge à l’ASE et dans le même temps des conditions d’accueil et d’hébergement de plus en plus précaires pour les jeunes étrangers se traduisant par de nombreux suicides au cours de l’année.

Agir, c’est proposer

Grâce à son expertise, Hors la rue innove pour inventer des dispositifs de protection de l’enfance adaptés aux jeunes les plus en marge des systèmes de protection et proposer des solutions concrètes aux pouvoirs publics pour faire respecter les droits des enfants. L’objectif poursuivi ? Faire reconnaître les jeunes en situation d’exploitation comme des victimes et non comme des délinquants. Plus que jamais, nous devons agir pour ces jeunes qui demeurent encore trop souvent invisibles car mal identifiés. Ce constat nous amène ainsi à recentrer nos missions et à réinvestir nos moyens afin de mieux repérer et accompagner les mineurs en danger les plus éloignés des institutions, non demandeurs de protection.

           Lire aussi Le parcours des mineurs victimes de traite des êtres humains : un parcours long et semé d’embûches

Au nom de tout le Conseil d’Administration, je remercie chaleureusement nos partenaires, nos bailleurs et nos donateurs pour leur confiance et leur fidélité. De même, nous adressons nos très sincères félicitations aux équipes et aux bénévoles dont l’implication, l’engagement et la mobilisation sans faille au nom de la protection de l’enfance ne sont plus à démontrer.

           Lire aussi  Rapport d’activité 2019

 

Partager :

Donner son avis



Facebook

Facebook

Newsletter

Tous droits réservés 2019 © Hors la Rue

Fermeture annuelle - Hors la Rue sera fermée du lundi 27 juillet au vendredi 7 août.
Vous pouvez nous contacter à l'adresse contact@horslarue.org, votre email sera traité à notre retour.