Communiqué du collectif "Ensemble contre la traite des êtres humains"

Le Collectif « Ensemble contre la traite des êtres humains »*  a rencontré le Secrétaire d’Etat en charge de l’enfance et des familles, le jeudi 9 décembre 2021. Cette rencontre a été l’occasion pour le Collectif de rappeler ses actions de terrain et de plaidoyers sur tout le territoire et au niveau international depuis une quinzaine d’années.

Le Collectif a pu faire part de ses préoccupations et recommandations concernant la prise en compte de toutes les formes d’exploitation et de traite dont sont victimes les mineurs en France.

Le Collectif souligne l’importance du premier Plan national de lutte contre la prostitution des mineurs, présenté en Novembre 2021. Il se félicite que la France soit devenue Pays pionnier dans le cadre de l'Alliance 8.7 pour éliminer le travail des enfants (à l’horizon 2025), le travail forcé, la traite des êtres humains et l'esclavage contemporain (à l'horizon 2030).

Le Collectif a tenu à rappeler que les enfants sont victimes de toutes les formes de traite : exploitation sexuelle, travail des enfants, obligation à mendier, esclavage domestique, contrainte à commettre des délits, mariage forcé ou servile… Ces tragédies n’ont pas de genre et concernent aussi bien les mineurs français et étrangers, parfois isolés, sur notre territoire. Dès lors, ces mineurs sont avant tout à considérer en tant que victimes et doivent pouvoir bénéficier de l’accès au droit commun en matière de protection de l’enfance, pleinement et de manière inconditionnelle.

Le Collectif demande à ce que des plans de prévention et des actions coordonnées d’identification des mineurs soient mis en place dans tous les territoires. Cela devra se traduire par :

  • L’implication de la société civile dans l’élaboration de ces plans.
  • Une communication grand public de sensibilisation.
  • La maitrise et le contrôle de l’environnement numérique dans une approche inclusive et de détermination de la responsabilité des acteurs du numérique.
  • La formation de tous les acteurs de l’enfance et autour de l’enfance (notamment du social et du médical) pour améliorer le repérage des victimes.
  • Le renforcement de la coopération entre les services de l’Etat et les collectivités, les départements, en particulier.
  • Le développement des actions d’« aller-vers ».
  • Des actions de renforcement des capacités des jeunes victimes potentielles à repérer les situations à risque et s’en protéger.

 

Le Collectif appelle à ce que la qualification juridique de traite soit davantage retenue afin que les enquêtes puissent être menées en ce sens, et pour une meilleure prise en compte des victimes. De plus, le Collectif rappelle l’article 26 de la Convention du Conseil de l’Europe et le principe d’irresponsabilité pénale concernant les mineurs contraints à commettre des délits qui doit trouver son application en France.

Enfin le Collectif a rappelé la nécessité d’une prise en charge globale, sur mesure et anticipée pour ces mineurs. La gestion des addictions et l’accès à des dispositifs de soins adaptés sont primordiaux.

 

*La Délégation était composée de : Geneviève Colas, Coordinatrice du Collectif « Ensemble contre la traite des êtres humains pour le Secours Catholique – Caritas France, Aurélie de Gorostarzu pour Hors la Rue, Naham Hriech Wahabi pour l’OICEM et Ludivine Piron pour ECPAT France.

 

Les membres du Collectif  «Ensemble contre la traite des êtres humains» : Action Catholique des Femmes, AFJ, Agir Contre la Prostitution des Enfants, Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme, Amicale du Nid, Armée du Salut, Association pour la Réadaptation Sociale, Aux Captifs la libération, Comité Contre l’Esclavage Moderne, Comité Protestant évangélique pour la Dignité Humaine, Congrégation Notre Dame de Charité du Bon Pasteur, Conseil Français des Associations pour les Droits de l’Enfant, ECPAT France, Fédération des Acteurs de la solidarité (FAS), Fédération de l’Entraide Protestante, Espoir CFDJ-Service Jeunes errants, Fondation Jean et Jeanne Scelles, Hors la rue, Justice et Paix France, Koutcha, La Cimade, La Voix de l’enfant, Les Champs de Booz, Mouvement du Nid, Organisation Internationale Contre l’Esclavage Moderne, Planète Enfants et Développement, SOS Esclaves, et le Secours Catholique Caritas France qui coordonne le Collectif.

Contact : Coordination du Collectif "Ensemble contre la traite des êtres humains"
Geneviève Colas - Tél: 06 71 00 69 90 – genevieve.colas@secours-catholique.org

www.contrelatraite.org

Partager :

Facebook

Facebook

Newsletter

Tous droits réservés 2019 © Hors la Rue

DÉCOUVREZ LA NOUVELLE VIDÉO !

Voir
X