18 octobre – Journée européenne de lutte contre la traite des êtres humains

Montreuil, le 18 octobre 2020

 

Communiqué

Nous célébrons aujourd’hui la journée européenne de lutte contre la traite des êtres humains. Une occasion pour Hors la rue de rappeler l’importance de renforcer le travail d’identification des mineurs victimes de traite, mais également de développer des moyens pour favoriser une sortie effective de l’exploitation et permettre leur protection.

Des mineurs invisibles car mal identifiés

Le manque de connaissances lié à la traite sous toutes ces formes, en particulier pour l’exploitation de la mendicité et la contrainte à commettre des délits, conduit au défaut d’identification de ces mineurs et à l’absence de reconnaissance de leur statut de victime, voire à des poursuites pénales et à des incarcérations.

Hors la rue rappelle donc la nécessité :

  • de renforcer le travail de terrain et de l’aller vers ;
  • de continuer à améliorer la formation et la coordination de tous les acteurs (du social, de la police, de la justice, de la protection de l’enfance).

Afin de mieux appréhender le phénomène de la contrainte à commettre des délits, Hors la rue sortira le 4 novembre un guide d’intervention « Mieux accompagner les mineurs contraints à commettre des délits », qui sera en libre accès sur notre site internet disponible en version interactive et en anglais.

Innover sans relâche pour une protection effective

Malgré l’identification de certains mineurs victimes de traite des êtres humains, nous nous heurtons toujours à l’absence de protection effective de ces enfants, en raison du défaut de mesures de protection adéquates et des dysfonctionnements en termes de placement pour ces mineurs.

Hors la rue rappelle donc la nécessité :

  • de travailler sur des schémas d’échanges d’informations y compris transfrontaliers qui soient applicables par tous les partenaires pour avoir un circuit clair de l’identification à la prise en charge ;
  •  de créer des structures éloignées du territoire spécialisées dans l’accueil des victimes, avec des équipes formées à ces problématiques et des protocoles de sécurité renforcés pour maintenir un aspect sécurisant pour les jeunes qui y seraient placés.

 

Contact : Aurélie De Gorostarzu, Directrice d’Hors la rue  

aurelie.degorostarzu@horslarue.org

Partager :

Donner son avis



Facebook

Facebook

Newsletter

Tous droits réservés 2019 © Hors la Rue