Les jeunes de Hors la rue en terre inconnue

Grâce à la fondation Les Arts et les Autres, au mois d’octobre, six jeunes de Hors la rue ont participé à un séjour de rupture d’une semaine en Corrèze dans un lieu propice au calme et à la découverte. Accompagnés de trois éducateurs et de l’art-thérapeute de Hors la rue, les adolescents ont pu prendre part à des ateliers de pratique théâtrale et des activités socio-éducatives, culturelles et ludiques. L’occasion pour eux de faire une rupture avec leur quotidien d’errance et de mise en danger.

Retrouver une place d’enfant

Depuis plusieurs années, l’équipe de Hors la rue propose aux jeunes accompagnés par l’association et non pris en charge par les services de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) de participer à des séjours leur permettant de découvrir un cadre différent de leur quotidien.

Les adolescents accompagnés par l’association vivent en effet dans des conditions d’extrêmes précarité : à la rue, en bidonvilles ou dans des hébergements citoyens temporaires, ils sont également en proie à des souffrances psychosociales.

Les apports d’un séjour de rupture sont donc multiples. Ils permettent avant tout aux jeunes de retrouver leur place d’enfant en prenant distance avec leur situation anxiogène. Grâce à ce temps de pause, les jeunes ont pu vivre une expérience collective forte et joyeuse.

Aussi, la mise en œuvre d’un tel projet a pu favoriser la question du lien, de la relation à l’autre et du vivre ensemble. Ce séjour a également été l’occasion pour l’équipe éducative d’interroger les projets d’avenir des jeunes.

 

Brivezac. Un cadre paisible et rassurant où les jeunes ont pu séjourner le temps d’une semaine.

 

Pour ce séjour, le groupe était composé de six garçons âgés entre 13 et 17 ans aux profils variés. Parmi eux, des jeunes vivant en famille dans des conditions d’extrême précarité, des mineurs non accompagnés et pour la première fois dans l’histoire de Hors la rue, des jeunes présumés victimes d’exploitation.

« Le lieu c’était bien, il y avait les douches, il y avait le petit déjeuner, il y avait tout ! Mon lit est grand et j’ai ma place dans la chambre. »
Lorenzo

Une aventure artistique et théâtrale

Tout au long de la semaine, les jeunes ont participé à différents ateliers de pratique théâtrale et dramathérapeutique : théâtre gestuel, théâtre d’improvisation, théâtre forum. Outre la possibilité de lâcher prise et se connecter à soi et aux autres, ces exercices ont pour objectif de s’approprier des outils techniques permettant de favoriser le développement de la confiance en soi et créer un sentiment de valorisation.

Les jeunes de Hors la rue ont également pu s’initier aux pratiques du land art, un procédé qui consiste à créer une composition artistique éphémère à partir d’éléments naturels.

 

Séance de land art

 

Outre ces ateliers, la semaine a été rythmée par d’autres activités : séances de musique, de danse, balade à vélo, patinoire, spéléologie ou encore atelier de graffitis.

« Pendant le séjour, j’ai appris à faire de la musique et même à faire la soupe ! »
Lorenzo

Atelier de Graffiti. Une expérience collective qui favorise l’expression.

Ainsi, à travers cette expérience collective, Hors la rue a pu contribuer à offrir aux jeunes un cadre chaleureux et contenant leur permettant d’accéder comme n’importe quel autre enfant aux pratiques artistiques et culturelles et ainsi vivre le temps de quelques jours une vraie vie d’enfant.

Partager :

Donner son avis



Facebook

Logotype_HORS_LA_RUE_2019_grand-blanc
Facebook

Newsletter

Tous droits réservés 2019 © Hors la Rue


NOTRE NEWSLETTER
INSCRIPTION
close-link
GET FREE AUDIT