Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour être tenu informé de nos activités et de celles du secteur.
Conditions d'utilisation
Étude sur le retour des MIE Roumains en Roumanie

En octobre 2002, la France et la Roumanie ont signé un protocole visant à faciliter le rapatriement des mineurs roumains isolés sur le territoire français. Cet accord posait plusieurs conditions au rapatriement : la saisie du juge des enfants en France, la réalisation d’une enquête sociale préliminaire en Roumanie et d’un suivi au retour du jeune, le voyage proprement dit étant opéré par l’Agence Nationale d’Accueil des Etrangers et des Migrations (ANAEM).  

En 2007, les deux pays ont signé un nouvel accord, qui rend facultatives certaines de ces garanties. Avant que les nouveaux accords ne soient ratifiés, Hors La Rue a réalisé un bilan quantitatif et qualitatif des retours opérés dans le cadre du protocole de 2002. Le but étant de mieux définir les modalités d’intervention des pouvoirs publics et des partenaires associatifs dans le cadre d’un nouveau protocole, pour garantir l’intérêt supérieur de l’enfant.

Pour réaliser cette étude, Hors La Rue a tenté de retrouver les jeunes qui ont été rapatriés dans le cadre des accords de 2002. Sur les quarante-deux jeunes signalés par l’ANAEM, l’association a pu, au terme de longues et souvent laborieuses recherches, en retrouver vingt-trois. Par ailleurs, Hors La Rue a également retrouvé et interviewé, à titre de comparaison, dix-huit jeunes rapatriés en dehors des accords franco-roumains ou rentrés en Roumanie par leurs propres moyens.

Au total, l’enquête porte donc sur 41 entretiens approfondis. L’entretien réalisé avec chaque jeune portait sur l’intégralité de son parcours, depuis son départ pour la France jusqu’à sa situation actuelle, un accent particulier étant mis bien sûr sur le retour en Roumanie.

Retours au pays de mineurs isolés roumains ... avant un nouveau départ ?